Voyage

TOP 7 des vues étonnantes de l'Ouzbékistan

Pin
Send
Share
Send


L'Ouzbékistan est un pays dynamique et inspiré de l'Est. Il est tout simplement impossible de compter toutes les mosquées, madrassas, mausolées et minarets du pays. Il est également impossible de transmettre leur beauté. C'est à voir absolument.
De nombreuses routes de la Grande Route de la Soie ont traversé l'Ouzbékistan. Les villes ouzbeks ont grandi sur cette voie de la richesse et du contact culturel. Tachkent, Samarkand, Boukhara, Khiva sont parsemés d’une architecture magique, ils captiveront tous ceux qui les verront au moins une fois dans leur vie.
On peut décrire sans fin les sanctuaires et les forteresses de l'Ouzbékistan, mais à part cela, il est riche en nature. De nombreux touristes traversent le désert chaud de Kyzylkum, puis se rendent dans la pittoresque vallée de Ferghana ou les monts Chimgan. Il y a toutes les conditions pour la détente.
L'Ouzbékistan est un pays idéal pour un touriste à petit budget, qui ne lésine pas sur les sites touristiques et donnera des impressions indescriptibles à tous ceux qui veulent en voir la beauté ou goûter à la cuisine ouzbek originale.

1. ville de Tachkent

C'est la capitale de l'Ouzbékistan, c'est l'une des cinq plus grandes villes en termes de population parmi les pays de la CEI. Les bâtiments anciens, les mosquées, les musées et les madrassas sont cachés entre les bâtiments modernes et les gratte-ciel. Et des bazars colorés et des marchés où vous pouvez tout acheter sont entourés de centres commerciaux modernes. Tachkent est une ville très civilisée et moderne, idéale pour se familiariser avec l'Est.


2. ville de Samarkand

Samarkand a été fondée au VIIIème siècle av. C'est l'une des plus anciennes villes de la planète. Samarkand est depuis plus de deux mille ans un élément clé de la Grande Route de la Soie. C’est une perle précieuse de l’Asie, une combinaison de deux mondes: l’Ouest et l’Est. C’était un centre politique, scientifique et culturel important, préservant un grand nombre de monuments historiques et culturels. La ville entière est un site du patrimoine mondial de l'UNESCO.


3. Place du Registan à Samarcande

C'est le coeur de Samarkand. C’était autrefois le centre de la vie urbaine et, après la construction d’un bel ensemble architectural des XVe et XVIIe siècles, c’est devenu sa perle. Trois madrassas: Ulugbek, Shedror, Tilla-Kari entouraient la région. Leur décor est diversifié, mais ils vont bien ensemble. Aujourd'hui, diverses manifestations culturelles ont lieu au Registan et les touristes commencent à se familiariser avec la ville.


4. La ville de Boukhara

C'est une autre ville qui a grandi sur la Grande Route de la Soie, devenue un véritable trésor de l'Est. Fondée il y a 2500 ans, elle s'est développée rapidement. Boukhara est appelée une ville-musée. Les principales pièces exposées sont les citadelles, les mosquées, les madrassas et les mausolées. Certains ont plus de 1000 ans et le minaret de Kalon a environ 2300 ans. Le centre historique de Boukhara est un site du patrimoine mondial de l'UNESCO.


5. ville de Khiva

Une petite ville, capitale de la région de Khorezm, qui, selon la légende, s'est développée autour d'un puits creusé par l'un des fils de Noé. À Khiva, un grand nombre de sanctuaires et de bâtiments étonnants. La vieille ville - Itchan Kala - a été le premier objet en Asie centrale, pris sous la protection de l'UNESCO. Au cours de son histoire millénaire, des forteresses, des palais et des mosquées ont été construits, que les touristes admirent maintenant.


6. Forteresse Itchan-Kala à Khiva

C'est la vieille ville de Khiva, entourée d'un mur de 2,5 km. Il atteint 10 m de hauteur et 6 m d'épaisseur et des tours de défense rondes de 30 m sont érigées dans le mur. Une zone de moins de 1 km² a un nombre incroyable d'attractions. Itchan-Kala est une ville antique typique de l'est. Il est parsemé de dentelles de petites rues étroites menant à des structures grandioses.


7. mer d'Aral

C'est une mer mourante à la frontière de l'Ouzbékistan et du Kazakhstan. Il était une fois des réserves naturelles immenses et un lieu de vie très attrayant. En raison de l’absorption d’eau des rivières, principale source de nourriture du lac, celle-ci a commencé à se dessécher. Aujourd'hui, il est divisé en deux parties: sud (grand) et nord (petit). Autrefois, la mer d’Aral était le quatrième plus grand lac du monde.


8. Maison Lyabi à Boukhara

Une des places de Boukhara, qui était le centre du commerce, est devenue un objet d’admiration pour les touristes et les résidents locaux. Le premier bâtiment de la place, conservé à ce jour, a été construit en 1569. C'était la Madrasa de Kukeldash - la plus grande madrasa en Asie centrale. Puis, sur la maison Lyabi, apparurent Madrasah Divan-Bury et Khanaka Divan-Begi.


9. Observatoire Ulugbek

Ulugbek a énormément contribué à l'astronomie mondiale en expliquant les bases de cette science et en indiquant les coordonnées de plus de 1000 étoiles. Son observatoire a commencé à être construit en 1424 sur la colline de Kuhak, et cinq ans plus tard, il était équipé d'un anglemètre d'un rayon de 40,21 m, et avait une hauteur de 30,4 m après le meurtre d'Ulugbek. Je ne l'ai trouvée qu'en 1908.


10. Mosquée Bibi Khanum à Samarkand

Selon la légende, Tamerlan, revenant d'une campagne victorieuse, aurait ordonné la construction d'une mosquée en l'honneur de son épouse bien-aimée. La construction a commencé en 1399. Après 5 ans, la plupart des travaux étaient terminés. Les meilleurs maîtres du Khorezm, de l'Inde, de l'Iran et de la Horde d'Or ont travaillé à la création de la mosquée. La beauté grandiose et la taille de l'édifice peuvent accueillir simultanément 10 000 personnes. La mosquée Bibi Khanum est la plus grande d'Asie centrale.


11. Le monument d'architecture de Shahi Zinda

Il s’agit d’un complexe de 14 mausolées dans lequel l’élite de Samarkand est enterrée. Il a été créé au cours de 9 siècles et a constamment été complété. L'ensemble s'appelle également une rue de cimetière. Les dômes bleus des mosquées et des mausolées, qui s'étendent les uns après les autres, ressemblent à un collier coûteux. La dernière construction du complexe est l'entrée de la crypte. Pour voir les mausolées, vous devez gravir 36 marches.


12. arche de la citadelle

C'est le plus ancien bâtiment de Boukhara, dominant une colline construite manuellement par des esclaves. Il y a un millier et demi d'années, un souverain y vivait et les fondations de la forteresse ont été restaurées aux IV-III siècles avant notre ère. e. La citadelle était la résidence non seulement du souverain, mais aussi des poètes, des scientifiques et des philosophes. Elle a survécu à de nombreuses guerres et a absorbé toute l'histoire de l'Est.


13. Gur-Emir (mausolée de Tamerlan)

Gour Emir a été construit par ordre de Muhammad Sultan au début du 15ème siècle. Au début, le complexe consistait en une madrasa, dans laquelle étaient enseignés des enfants de la noblesse de Samarkand et du khanaka. Mais après la mort soudaine de son petit-fils, Amir Timur, terriblement affligé, ordonna la construction d'un mausolée, censé compléter l'ensemble Gur-Emir. Son intérieur est riche et luxueux, et au sommet du bâtiment se trouve un dôme bordé de mosaïques bleues.


14. Mausolée de Rukhabad à Samarkand

Le mausolée a été construit en 1380 sur ordre d'Amir Timur directement au-dessus de la tombe de Burkhannedin Sagaraja. Il est devenu célèbre pour son énorme contribution à la propagation de l'islam parmi les nomades. Pour exprimer son respect, le souverain érigea le mausolée de Rukhabad. Il ne se distingue ni par la splendeur ni par la richesse. Tout est très strict et simple, sans lustre excessif. Amir Timur lui-même, passant devant le mausolée, descendait toujours de son cheval et marchait.


15. Mausolée de Samanides (Boukhara)

C'est un représentant vivant de l'architecture du début du Moyen Âge. Il y a trois lieux de sépulture dans le mausolée, dont l'un appartient au fils d'Ismail Samani. Construit un mausolée au IXe siècle. Il a une forme symbolique de cube avec une coupole et ses murs ressemblent à des ornements ajourés. Tous les éléments des bijoux se confondent et représentent un exemple unique de l’architecture d’Asie centrale.


16. Minaret et mosquée Kalyan à Boukhara

Le minaret et la mosquée Kalyan font partie du plus bel ensemble architectural du centre de Boukhara. Ils sont situés sur la place du Registan. Le minaret de Kalyan est le plus ancien bâtiment de la place, il a été construit en 1127. Au cours de son existence, il n'a presque pas été réparé. La mosquée Kalyan est la deuxième plus grande en Asie centrale, sa construction a été achevée en 1514. Il est joliment décoré de mosaïques.


17. réservoir de Charvak

Après le tremblement de terre de 1966, il y avait un besoin urgent d'énergie peu coûteuse. Il a été décidé de construire la centrale électrique du district de Charvak. Un barrage de 168 mètres de haut forme un lac de montagne bleu et pittoresque. Mais ses belles eaux cachaient d’importants sites archéologiques. Il était une fois, au fond du lac, d'anciennes colonies. Les scientifiques ont mené des recherches et les ont photographiées, et maintenant elles ont complètement disparu.


18. Place Amir Temur

À l'origine, la place Amir Temur, appelée place Konstantinovsky, a été fixée par ordre du général Chernyaev en 1882. C'était une allée située à l'intersection de deux rues principales de la ville, qui répètent les anciennes routes commerciales. Par la suite, la place a été modifiée à plusieurs reprises. Seulement en 1994, il a été renommé et un monument à Amir Temur y a été érigé.


19. Tour de télévision de Tachkent

Il s’agit du deuxième bâtiment le plus haut et de la plus haute tour de télévision d’Asie centrale. Sa hauteur est de 375 mètres, il est visible de n’importe où dans la ville. Lancé après 6 ans de construction en 1985. À l'intérieur de la tour, il y a une plate-forme d'observation située à une hauteur de 100 mètres. Un peu plus haut, sur deux étages, il y a des restaurants. Leur plate-forme tourne autour de la tour. Pendant le repas, vous pourrez à nouveau profiter de la vue.


20. Kyzyl Kum Desert

C'est l'un des plus grands déserts de l'Eurasie. Sa superficie est de 300 mille km². Même à l'ombre, les températures y montent à 50 degrés et le sable chauffe jusqu'à 70-80 degrés. La plus longue route touristique entre Boukhara et Khiva traverse le désert de Kyzylkoum. Sa longueur est de 450 km. Certains types de tulipes et d'herbes poussent dans le désert, vivent des chacals, des serpents et des oiseaux.


21. vallée de Ferghana

Parmi les montagnes, presque complètement entourées de pics verts, se trouve la vallée de Ferghana. Son territoire est de 22 000 km² et, avec la superficie des montagnes du Tan Shan, il représente près de 80 000 km². La vallée est alimentée par les eaux de Syr Darya et de Naryn, c’est un lieu idéal pour l’élevage et la science de la terre. Dans la vallée, il y a plusieurs villes intéressantes que les touristes appellent périodiquement.


22. Montagnes Chimgan

Les montagnes sont à 80 km de Tachkent. La chaîne de montagnes est relativement basse, la hauteur moyenne des montagnes est de 1 500 mètres, mais elle est considérée comme l'un des meilleurs endroits pour les vacances d'hiver en Asie. Dans les montagnes, il existe de nombreux itinéraires pour les skieurs et les routards. Il y a aussi des conditions pour l'alpinisme. En été, les prés sur lesquels poussent les fleurs sont incroyablement beaux. Dans les villages de montagne, emmenez les touristes et leur hébergez


23. Bazar de Chorsu oriental

Chorsu est situé sur Eski-Zhuva, la place principale de Tachkent. Il s’agit d’un vieux bazar coloré, où les marchands rassemblent depuis des siècles des friandises et des épices orientales. Le bazar est recouvert d'un dôme orné, conçu pour économiser de la chaleur. Sur ce marché, il est de coutume de négocier. Une attitude amicale aidera à faire baisser le prix et à faire d’excellents achats.


24. Cimetière de navires à Muynak

Muynak était autrefois l'un des deux principaux ports de fret et de pêche de la mer d'Aral. Après le début de l'assèchement de la mer, la pêche s'est délabrée. La ville a gelé au cours des dernières décennies, accrochée aux restes d’eau jadis rentable. L'attraction principale - le cimetière n'est plus besoin de navires. Les navires rouillés et abandonnés peuvent être touchés ou même grimper dessus.

Musée national d'histoire timouride

Une fois dans la capitale de l’Ouzbékistan, Tachkent, visitez d’abord un musée consacré à la période de l’histoire sous le règne d’Amir Timur en Asie centrale, à l’origine de la dynastie des Timourides. Amir Timur ou Tamerlan était un commandant turco-mongol qui captura presque tout le territoire de l'Asie centrale et le dirigea au XIVe siècle. D'un côté, il est connu pour sa cruauté et son envie d'effectuer des raids barbares sur les terres voisines. De l'autre, Tamerlan avait un faible pour l'art et l'architecture et est devenu le fondateur de nombreux monuments historiques dont l'Ouzbékistan est désormais fier.

Dans le musée national de la capitale de cet État, vous trouverez de nombreuses fresques, portraits, reliques militaires, accessoires astronomiques et autres objets de l’époque du règne de la dynastie des Timourides. L'intérieur du musée est richement décoré et il est peu probable que le bâtiment lui-même soit manqué. Pour le trouver, il vous suffit de vous rendre sur la place Amir Timur et de trouver un bâtiment classique d'architecture orientale doté d'un dôme bleu vif.

Le nom Ak-saray est traduit par "Le Créateur Blanc", et lui (ou plutôt ses ruines) sont le principal témoin de la vanité de Tamerlan. Ayant pris le pouvoir dans la région, Timur s'est construit deux palais dans la capitale, Samarkand. Cependant, il n'y resta presque jamais, porteur des plans grandioses pour la construction du plus grand palais, qui serait situé dans son pays natal à Kesha. Maintenant, cette ville s'appelle Shakhrisabz et ses habitants sont fiers de la communauté avec le grand émir. Timur a commencé la construction du palais blanc dans les années 80 du XIVe siècle. Les travaux ont été effectués plus de 20 ans avant le début du XVe siècle et se sont terminés un an seulement avant la mort de Tamerlan. Malheureusement, seules les ruines du majestueux palais ont survécu à ce jour, mais elles impressionnent également par leur ampleur.

Les visiteurs peuvent admirer l'entrée en ruine, qui surplombe la ville à plus de 30 mètres d'altitude. Et aussi ici vous pouvez voir les restes de mosaïques et de céramiques peintes qui ornaient la façade du palais. Lorsque vous recherchez des images du palais, ne soyez pas surpris par l'abondance de tulle blanc. Le bâtiment est extrêmement populaire parmi les résidents locaux qui viennent ici pour se faire photographier lors des cérémonies de mariage. Comme beaucoup d'attractions d'Ouzbékistan, Ak-saray est sous la protection de l'UNESCO.

Bazar de Chorsu

Aujourd'hui, Tachkent peut être appelée en toute sécurité la ville des contrastes, car il y a de vieux bâtiments, des box-boxes gris et des gratte-ciels modernes. Si vous êtes venu ici pour la première fois, most-beauty.ru vous recommande de vous rendre immédiatement dans la vieille ville, où vous pourrez sentir la vraie saveur orientale, assaisonnée d'une architecture appropriée et, bien sûr, du bazar asiatique. Le Chorsu, à savoir le soi-disant marché urbain, ne passera probablement pas inaperçu.

Sous son immense dôme de couleur verte, vous pouvez trouver tous les produits, épices et fruits secs, ainsi que tout achat de souvenir ouzbek, par exemple des bijoux ou de la céramique. Chorsu sert également de centre social de la vieille ville. Vous y trouverez des souvenirs pour toute la famille et les amis, essayez des gâteaux tandoor et rejoignez la saveur locale en vous asseyant dans un salon de thé.

Qui et pourquoi devrait venir en Ouzbékistan

L’Ouzbékistan intéressera tout d’abord ceux qui souhaitent pénétrer la culture originale et dynamique du pays antique. Ici vous pouvez visiter des musées, des mosquées, des madrassas et des mausolées, regarder les squelettes des navires sur le fond asséché de la mer d'Aral ou visiter les oasis du désert de Kyzylkum.

Les amoureux de la nature, les sports et les longues promenades font des excursions dans les montagnes, font du ski dans les stations de Chimgan ou vont pêcher dans les lacs et les réservoirs locaux. Et l'Ouzbékistan est célèbre pour sa cuisine intéressante.

Lac Aydarkul

Le réservoir s'est accidentellement formé lors de l'inondation de la plaine d'Arnasay en 1969. À ce moment-là, la rivière Syr Darya était bloquée et la construction de la centrale hydroélectrique de Shardara avait commencé. Mais il y avait une grave inondation qui conduirait à un désastre, sinon pour les vannes qui étaient ouvertes dans les basses terres. L’eau contournait les établissements humains et formait le lac Aydarkul.

Aujourd'hui, il couvre une superficie de 4 000 kilomètres carrés au milieu du désert de Kyzylkum. La faune du réservoir s'est également formée artificiellement. Maintenant, on trouve ici le sandre, la carpe commune, le sabre et d'autres poissons, et le poisson-chat a choisi le fond. Il y a un camp de yourtes sur la rive du lac, et les touristes sont proposés à dos de chameau et à cheval, ainsi que des sports nautiques dans le désert.

Muynak et le cimetière de navires

La ville située au bord de la mer d'Aral, un ancien centre de pêche, port et producteur de conserves de poisson en train de sécher, s'est lentement éteinte après une catastrophe écologique.Les personnes qui ont perdu leur emploi ont quitté Muynak, quittant leurs maisons. Il y a maintenant un désert parsemé de coques rouillées de navires échoués éternellement à terre pour rappeler de manière effrayante la violation du délicat équilibre entre la nature et les hommes.

Mais les navires morts sont devenus un salut pour la ville - maintenant les touristes vont regarder cet étrange cimetière. Il n'y a pas d'hôtels ou auberges de jeunesse à Muinak, mais tout voyageur sera heureux d'être abrité par des résidents locaux. Le goût de Karakalpak, la richesse de la cuisine ouzbèke et le fond de la mer asséchée rendent Muynak attrayant pour les touristes qui souhaitent se familiariser avec la culture de l'Ouzbékistan de l'intérieur.

Villes notables de l'Ouzbékistan

La capitale de l'Ouzbékistan exprime assez fidèlement la saveur et le caractère du pays. Ici, les monuments architecturaux de la période de l'URSS coexistent avec l'histoire ancienne et les bâtiments ultramodernes du 21ème siècle.

Les musées, les monuments, les parcs et les places, les mosquées et les temples d’autres confessions sont adjacents aux parcs d’attractions, aux zoos et aux attractions, ainsi qu’à un jardin botanique. Vous pouvez prendre une collation dans un salon de thé, un restaurant ou un café - ils sont nombreux. Les bruyants bazars proposant des épices, des fruits et des friandises méritent une attention particulière.

La ville située sur la route de la soie, plus de 2000 ans. À Boukhara, un touriste s’initiera aux valeurs culturelles du monde musulman: le tombeau d’Ismail Samanai, le minaret Poi-Kalyan, la mosquée Magoki Attori et le sanctuaire Chashma Ayub.

Autres bâtiments célèbres de Boukhara: le groupe poi-Kalyan, l'ensemble Lyabi-Khauz, les madrasahs Kosh et Gaukushon de l'ensemble Khoja-Kalon. De beaux bâtiments ont été construits au début du XVIIe siècle, notamment la nouvelle grande mosquée de Kurna Magoki et la madrasah d'Abdullaziz Khan.

Cependant, la véritable importance de Boukhara ne réside pas dans ses bâtiments individuels, mais dans la forme générale de la ville. Arrivé à Boukhara, le voyageur semble tomber dans les récits de Schéhérazade.

La capitale de l'autonomie du Karakalpakstan est située dans le nord du pays, près de la mer d'Aral. Malgré le fait que Noukous ne puisse être comparée aux villes de la Route de la soie en termes d’architecture impressionnante, elle témoigne de l’histoire du peuple Karakalpak, reflétée par de beaux bijoux, des tapisseries et d’autres artefacts nationaux. L'un des musées les plus intrigants de Noukous abrite une collection d'art de Savitsky.

Khorezm antique est connu pour ses nombreuses forteresses dominant le désert de Kyzylkum. Il y a des forteresses dont l'âge dépasse 2200 ans. La plupart d'entre eux étaient des colonies avec des murs visibles d'une autre forteresse: ils aidaient à contrôler la région et servaient à transmettre des messages. Des légendes sont associées à chacune de ces ruines et ont été confirmées par des découvertes archéologiques.

Place Amir Temur Hieboni

La construction du parc a commencé au 19ème siècle sur l'ordre du général M. Chernyaev. Au centre de la place se trouve un monument en bronze à l'attention du commandant, au pied duquel est gravée la devise de Amir Temur «La force dans la justice».

Le monument est entouré de fontaines et de parterres de fleurs, des sentiers de promenade à proximité, des arbres et des arbustes bien entretenus poussent. La place est entourée d'anciens bâtiments: l'Institut de droit (ancien gymnase féminin), le musée du commandant Amir Timur, les carillons et le palais des forums.

Kalyan Mosque

L'un des monuments remarquables de Boukhara remonte au 15ème siècle. Selon les fouilles archéologiques, la mosquée d'origine de Karakhanid Juma aurait été détruite par un incendie et démantelée, probablement pendant l'invasion mongole. Quelque temps plus tard, le bâtiment a été reconstruit, mais la mosquée reconstruite n'a pas duré longtemps. Le nouveau a été construit au 15ème siècle.

La disposition de la mosquée Kalyan est traditionnelle: une cour rectangulaire avec une grande et grande pièce du côté ouest. Le périmètre de la cour est constitué de galeries à colonnes et à dômes (208 colonnes et 288 dômes au total).

Mosquée khoja ahrar vali

La fondation de cet objet de culte a été posée au VIIIème siècle par les conquérants arabes de Tachkent. Aujourd'hui, c'est l'un des attraits architecturaux les plus intéressants de la capitale de l'Ouzbékistan. Au milieu du XIXe siècle, un tremblement de terre frappe durement la mosquée. Plus tard, il a été restauré, des fonds ont été fournis par l'empereur russe Alexandre III. À l'époque soviétique, la mosquée a été détruite, mais au début des années 2000, elle a été restaurée. Le bâtiment cubique est couronné par une coupole à quatre fenêtres. Les arches de la mosquée sont en lancette, typique du gothique et non de l'architecture d'Asie centrale.

Musée national de la nature

Si vous décidez d'aller à Tachkent, assurez-vous de planifier une visite à ce musée. Il a été créé à la fin du XIXe siècle et est le plus ancien musée d’Asie centrale. Ses collections vous donneront une image complète de la nature de l'Ouzbékistan et de l'histoire de son développement par l'homme. Ici, vous verrez les restes pétrifiés de mammouths, examinerez les dioramas illustrant l'oasis et le champ de coton, en apprendre davantage sur les espèces d'animaux et d'oiseaux menacées. Un fait intéressant: le musée compte environ quatre mille objets exposés, dont trois mille sont des insectes.

Adresse du musée - st. Niyazova, 1. Heures d'ouverture - de 10h00 à 17h00.

Musée de la maison de Sergueï Borodine

Une des attractions de Tachkent est la maison où a vécu et travaillé l'écrivain national de la RSS d'Uzbek, Sergueï Borodine. Le musée a été ouvert au tournant des années 70 et 80 du XXe siècle. Aujourd'hui, il y a environ vingt huit mille pièces. Tous les effets personnels de l'écrivain dans sa bibliothèque, son bureau et son salon sont en place: l'atmosphère qui entoure le célèbre écrivain de son vivant est entièrement préservée. Le musée possède également une énorme collection de pièces collectées par S. Borodin.

La maison-musée est ouverte de 10h à 17h. L'entrée est gratuite. Adresse - 18 rue Lashkarbegi.

Zoo de Tachkent

Le zoo a été organisé dans les années 20 du XX siècle. Aujourd'hui, il se spécialise dans l'élevage d'oiseaux de proie (vautours noirs, condors, vautours fauves). Des aquasystems ont été créés dans le zoo où vous pouvez voir les habitants du monde sous-marin.

Le zoo de Tachkent est ouvert tous les jours, mais ses heures d'ouverture sont périodiquement modifiées. En été, il travaille de 8h00 à 20h00, en hiver - de 9h00 à 17h30. L'adresse du zoo est le 232-A Bogishamol Street.

Jardin botanique de Tachkent

Ce jardin, avec une superficie de soixante-cinq hectares, est le deuxième plus grand parmi les jardins botaniques de la CEI. Le jardin a été aménagé au milieu du XXème siècle. Au départ, son territoire faisait 80 hectares, puis il a été réduit (une partie du terrain a été transférée au zoo). Il y a cinq lacs dans le jardin botanique. Environ six mille variétés différentes, espèces et formes de plantes poussent ici. Parmi eux:

  • tilleul à grandes feuilles,
  • Peuplier chinois,
  • tulipier
  • chêne pyramidal.

Il existe également de nombreuses espèces d'oiseaux.

Le jardin est ouvert aux visiteurs de 8h00 à 17h00, son adresse est au 232, rue Bogishamol (non loin du zoo).

Samarkand Square, le coeur de la ville antique. Cet emblème de l'Ouzbékistan est connu dans le monde entier, les artistes l'ont souvent représenté sur leurs toiles: ils ont été inspirés par la beauté et la grandeur du complexe architectural érigé sur la place au cours des siècles précédents. Trois madrassas au décor unique entourent le Registan de trois côtés. La période de leur construction couvre plusieurs siècles (XV-XVII siècles), mais ils forment un ensemble architectural harmonieux unique, qui constitue aujourd'hui le principal attrait de Samarcande.

Madrasah Chor Minor

Ce bel immeuble est situé près de la maison Lyabi. La madrasa est couronnée de quatre minarets à dômes bleus. Chaque dôme est décoré d'une manière particulière, de sorte qu'ils sont tous différents les uns des autres. Quatre minarets sont de forme différente. On pense que la conception des minarets traduit la réflexion philosophique de l'architecte des quatre religions, dont les symboles peuvent être retrouvés parmi les éléments du décor.

La date exacte de la construction du bâtiment est inconnue. Certains érudits pensent que la madrasa pourrait déjà exister au 17ème siècle, alors que d'autres pensent que le bâtiment a été construit au début du 19ème siècle.

Cette partie ancienne de Khiva est un véritable musée à ciel ouvert. Voici les sites les plus intéressants de Khiva (une soixantaine de sites touristiques). Le territoire de Itchan-Kala est de vingt-six hectares, il est entouré d'un mur de forteresse. Ceux qui entrent sur ce territoire sont enveloppés dans l'atmosphère indescriptible d'un conte oriental.

Itchan-Kala n'est pas seulement un musée, mais aussi une partie résidentielle de la ville. Environ trois cents familles vivent ici. La plupart des habitants d'Ichan-Kala sont engagés dans divers métiers.

Tash Hovli Palace

Le palais a été construit au XIXème siècle pour le souverain de Khiva. Il comptait initialement plus de cent cinquante chambres et trois cours. Au début, la partie du palais dans laquelle le harem de Khan était situé a été construite. De petites femmes - aivans - ont été érigées pour les femmes. Chacun d'eux est décoré avec un motif spécial qui le distingue des autres. Les murs sont décorés de panneaux blanc-bleu-bleu, les plafonds sont rouge-marron. Chacun des aivans est un véritable chef-d'œuvre. Cette affirmation est vraie pour le reste du palais.

Tash-Hovli n'est pas le seul palais en Ouzbékistan, construit au cours des derniers siècles et préservé à ce jour. Dans ce pays, il y a beaucoup d'attractions similaires, et chacune d'elles mérite l'attention d'un voyageur.

Cette station de ski vaut le détour non seulement des adeptes des sports d’hiver, mais également de tous ceux qui apprécient la beauté naturelle, veulent se reposer et en même temps améliorer ou améliorer leur santé. "Suisse ouzbek" - cela s'appelle parfois cette région. Forêts reliées, rivières rapides, montagnes majestueuses, coquelicots dans les alpages. La beauté de Chimgan peut être décrite pendant longtemps, mais il est bien préférable de tout voir de vos propres yeux. Et l’air le plus pur, bourré d’arômes d’herbes médicinales et de fleurs, est absolument impossible à décrire en mots.

Le plus profond des grottes asiatiques. Sa profondeur est d'environ 1 500 mètres. Pendant longtemps, la grotte était notoire: jadis, il manquait un professeur local, après quoi personne n’osait entrer par Boy-Bulok. Vingt ans seulement après la disparition du professeur, les cavaliers de l'Oural ont exploré la grotte. Ils étaient convaincus qu'il s'agissait d'un lieu totalement sûr et très intéressant. Depuis lors, il est devenu une attraction touristique populaire.

2. Tour de télévision de Tachkent

Ce bâtiment est considéré comme le plus haut de toute l’Asie centrale. La tour de télévision de Tachkent mesure 375 mètres et sa longue flèche qui perce le ciel peut être vue de n’importe où dans la ville. À une centaine de mètres d'altitude dans la tour de télévision, vous pourrez visiter la terrasse d'observation et, à un niveau supérieur, se trouvent les couloirs du restaurant, où vous pourrez non seulement admirer la vue panoramique depuis les fenêtres, mais également déjeuner. Guides en Ouzbékistan ils couvrent avec enthousiasme l'histoire de la construction de la structure, guident les visiteurs à travers l'intérieur, y compris le musée, dont les expositions révèlent le rôle et la place de la tour de télévision parmi d'autres structures similaires dans le monde.

3. Place Amir Temur

La place, qui porte le nom du célèbre commandant, a été construite à la fin du 19ème siècle. Ensuite, il s’agissait d’un petit parc situé en plein centre de Tachkent, à l’intersection de deux rues principales de la ville. Le monument Amir Temur n’a été érigé qu’en 1994. Le parc a été défriché et transformé en une zone de verdure et de fontaines. Aujourd'hui, la place est entourée de bâtiments célèbres tels qu'un hôtel, un institut de droit, un musée en l'honneur d'Amir Temur, ainsi que du palais des forums, où se tiennent de nombreuses cérémonies officielles.

4. Eastern Bazaar Chorsu

Les clients ont quelque chose à visiter en Ouzbékistan, étant sur la place centrale de Tachkent - Eski-Zhuva. Malgré l'aspect moderne de ce marché, l'histoire du marché de Chorsu remonte à plusieurs siècles. Il y a environ 2 millénaires, dans ces régions, une ancienne colonie a été fondée, dont le centre était traditionnellement un bazar. Au fil du temps, une foire a été créée, à laquelle un échange actif de marchandises a commencé, et des marchands de différentes parties de l’Asie centrale sont venus ici. Depuis quelque temps, le bazar est devenu le centre de la vie urbaine et, à ce jour, Chorsu, situé au carrefour de 4 rues commerçantes, attire les visiteurs avec des fruits frais et aromatiques, des friandises orientales et des souvenirs colorés ouzbeks.

5. La ville de Samarcande

La ville de Samarcande est réputée pour sa longue histoire. C'est l'une des plus anciennes villes du monde, fondée 8 siècles avant le début de notre ère. Cette ville était autrefois le point le plus important reliant l’Est et l’Ouest, et la Grande Route de la Soie traversait Samarcande. C'est pourquoi, ici comme nulle part ailleurs, un grand nombre de monuments culturels et historiques ont été préservés - tels que des mausolées, des musées, des mosquées, des ruines d'anciennes colonies et bien plus encore.

6. Place du Registan à Samarcande

Les meilleurs sites touristiques de l'Ouzbékistan doivent certainement être complétés par un autre lieu historique - la place du Registan, qui existe depuis plus de 6 siècles. Certains bâtiments, situés sur la place, ont été préservés dans leur forme originale depuis leur construction. Il convient de noter le complexe de trois madrassas - des écoles érigées au Moyen Âge, bordées de mosaïques de style national traditionnel. La place elle-même est pavée de pavés et de briques cuites à la fin du XIXe siècle.

7. Mosquée Bibi Khanum à Samarkand

Une autre décoration de Samarkand est la mosquée Bibi-Khanum, un monument sacré du 15ème siècle. On pense que la mosquée a été érigée sur ordre de Khan Tamerlane, qui est revenu d'Inde avec une victoire triomphale. Le grand commandant voulait ériger un monument à vie, témoignant de ses victoires. Au total, environ sept cents personnes ont participé à la construction, parmi lesquelles un nombre considérable de maîtres d'autres pays asiatiques. À ce jour, malgré de nombreux tremblements de terre, la mosquée a pu conserver sa grandeur et sa beauté d'origine. Un travail de restauration à grande échelle, réalisé depuis 35 ans depuis 1968, y a contribué.

8. Mausolée de Rukhabad à Samarkand

Excursions en Ouzbekistan Ce bâtiment de Samarkand n’est pas négligé, car c’est l’un des premiers bâtiments de la ville, érigé même sous Tamerlan. Son architecture et son design extérieur sont ascétiques - vous ne trouverez pas ici de couleurs vives ni de mosaïques traditionnelles. Dans le mausolée se trouvent les reliques du célèbre saint en islam, qui a passé toute sa vie dans l'austérité et un pèlerinage constant. Nous parlons de Cheikh Burkhaneddin Sagaraja, qui a même été pendant quelque temps le mentor spirituel de Tamerlan lui-même. Après la mort du saint, en signe de grand respect et d'honneur, le khan a ordonné de construire un mausolée.

9. La ville de Boukhara

Les recommandations suivantes concerneront une autre ville ancienne, fondée il y a 2 500 ans. Boukhara est une véritable ville-musée: quelle que soit sa construction, elle constitue une attraction touristique, une véritable exposition. Anciennes mosquées, citadelles, mausolées, madrassas, monuments - tout cela peut être visité, en se promenant de manière désintéressée dans la ville, car ici chaque coin de la terre garde sa mémoire. Il était une fois, la Grande Route de la Soie traversant Boukhara, qui renaît volontairement aujourd'hui.

10. Maison Lyabi à Boukhara

Et, bien sûr, en mentionnant les meilleurs sites touristiques d’Ouzbékistan, il est impossible de ne pas exprimer au moins certains des sites touristiques de Boukhara. L'une des principales places de la ville, Lyabi-Khauz, est un véritable trésor de Boukhara. Tout un ensemble architectural se compose d'une mosquée, d'une madrasa et d'un monument en l'honneur de Khoja Nasreddin, personnage de prédilection du folklore oriental. La zone est entourée d'un magnifique étang propre avec une fontaine. C'est la Maison Lyabi qui est devenue un lieu de prédilection pour divers festivals de masse et jours fériés à Boukhara.

11. Mausolée des Samanides (Boukhara)

Dans le parc des Samanides, sur le territoire de l'ancien cimetière de Boukhara, le mausolée des Samanides est une ancienne tombe familiale, un autre chef-d'œuvre architectural créé au tournant du IXe-Xe siècle.Malgré le fait que la façade et la décoration intérieure du bâtiment ne jouent pas avec des couleurs vives, l'étonnant fini ajouré que les constructeurs ont réussi à réaliser avec des empreintes de briques ordinaires. L'ancien cimetière musulman se trouvait autrefois sur le territoire de la tombe. Plus tard, un parc avec des étangs a été aménagé ici, qui est devenu le lieu de vacances de masse.

12. Minaret et mosquée Kalyan à Boukhara

En Ouzbékistan, où que vous alliez, en passant par Boukhara, vous devez absolument visiter Poi Kalyan - le principal complexe architectural qui est devenu un symbole de Boukhara, qui comprend un minaret, une mosquée et une madrassah. Le minaret de Kalyan, construit au XIIe siècle en briques cuites, s'élève à plus de 46 mètres de haut et est surmonté d’une lanterne conique. Le minaret est relié au toit de la mosquée Kalyan par un pont, d'où vous pouvez également monter l'escalier en colimaçon jusqu'au dôme, qui offre une vue panoramique époustouflante. La mosquée elle-même a été reconstruite un peu plus tard que le minaret au 16ème siècle et est à ce jour la mosquée cathédrale principale de la ville.

13. ville de Khiva

Une autre ville, il y a plusieurs siècles située sur la Grande Route de la Soie, est l'ancienne Khorezm, ou Khiva, comme ils l'appellent maintenant. Khiva peut être considéré comme un musée à ciel ouvert - ce n’est pas sans raison qu’il figure sur la liste de l’UNESCO, car ici, quel que soit le bâtiment, il s’agit d’une attraction ancienne. Une soixantaine de monuments historiques, parmi lesquels la citadelle, les palais, les mosquées, les minarets et les mausolées, ont été préservés dans la partie ancienne de Itchan-Kala, fondée autour du Ve siècle. En dehors de la ville fortifiée, il y a une autre partie ancienne - Dishan-Kala, où se trouvaient des bâtiments résidentiels et des galeries marchandes.

14. Forteresse Itchan-Kala à Khiva

Maintenant - plus en détail sur la citadelle de Itchan-Kala, qui, comme rien d’autre, conserve l’image de l’ancienne ville orientale de Khiva. Les découvertes des archéologues suggèrent que la vieille Khiva, qui existait déjà au Ve siècle, servait de halte à la Grande Route de la Soie. La vieille ville, située dans l'enceinte d'Ichan-Kala, couvre une superficie d'environ 30 hectares et est entourée d'un mur massif de 6 à 8 mètres. À l'extérieur des murs, des fossés ont été creusés et remplis d'eau. Également dans le mur de la forteresse, il y a quatre portes, fortifiées par des tours de choc et complétées par des galeries d'observation.

15. Observatoire Ulugbek

La préhistoire de l'apparition de cette attraction de l'Ouzbékistan a été la naissance du curieux petit-fils d'Ulugbek, attiré dès le plus jeune âge par le savoir, par le célèbre Tamerlan. Lors de l'un des voyages avec son grand-père, le garçon a d'abord vu et visité l'observatoire. Depuis, il a réalisé son rêve de créer le sien. Devenu souverain de Samarkand à un âge relativement jeune, Ulugbek commence à réaliser ce rêve. Dès 1423, le célèbre observatoire apparaît à Samarkand. De l’observatoire à ce jour, une seule de ses parties a survécu: un sextant d’un rayon de 40 mètres, sur lequel ont été mesurées les hauteurs des corps célestes.

16. Le monument d'architecture de Shahi Zinda

Non loin de la mosquée Bibi-Khanum à Samarkand, se trouve l'un des complexes mémoriels les plus beaux et les plus colorés, une rue du cimetière et la nécropole de Shah-Zinda. L'histoire de cet ensemble commence au 11ème siècle, lorsque le cousin du prophète Mahomet, Abbas, surnommé Shahi-Zinda, qui se traduit par le roi vivant, fut enterré sur le versant sud-est de la forteresse Afrasiab. Aujourd'hui, pas moins de 14 mausolées ont atteint nos jours, dont les façades scintillent d'inflorescences d'ornements bleu-bleu et de dômes peints. Voici les tombeaux de personnalités célèbres, de personnalités militaires, de scientifiques et d’artisans qui sont entrés dans la glorieuse histoire de Samarkand.

17. arche de la citadelle

L'un des endroits intéressants que l'on peut attribuer aux plus anciens monuments culturels d'Ouzbékistan est situé à Boukhara - la forteresse de l'Arche. Selon les résultats des recherches archéologiques, l'âge de cette citadelle a été déterminé - sa fondation a été posée dans l'intervalle entre le VIe et le IIIe siècle av. Jusqu'au début du XXe siècle, la forteresse servait de palais aux souverains de Boukhara. Au cours d'une longue histoire, de nombreux esprits créatifs et scientifiques ont habité la citadelle, notamment Avicenne, Firdousi et Omar Khayyam. Aujourd'hui, la forteresse est devenue un grand musée où plusieurs départements opèrent - par exemple, le département d'histoire, de numismatique ou le département de nature.

19. réservoir de Charvak

Le réservoir de Charvak serait un simple réservoir artificiel, sinon pour ses eaux émeraude sur fond d’une nature magnifique encadrant si harmonieusement la côte. À l'arrière-plan, les dents des montagnes du Tien Shan s'affichent et la longueur totale du rivage du réservoir est presque cent kilomètres. Cela a contribué au fait qu’avec l’avènement du réservoir, l’infrastructure de la station balnéaire a commencé à se développer activement: les meilleurs hôtels d’Ouzbékistan, camps de vacances, pensions de famille et campings fonctionnent sur la côte, l’ensemble du territoire côtier est divisé en plusieurs grandes zones de loisirs.

Pin
Send
Share
Send